Trouvez un centre près de chez vous ... TROUVEZ DE L'AIDE

Déclaration de la Coalition pour la santé des enfants

0 commentaires

Toronto, SUR, 6 April 2021: Les écoles ferment et d'autres pourraient interrompre l'apprentissage en personne parce que nous n'avons pas été en mesure de contenir la transmission communautaire du coronavirus en Ontario. Collectivement, nous avons laissé tomber nos enfants.

Nous demandons au gouvernement de reconnaître les difficultés auxquelles les enfants et les familles seront confrontés et de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour rouvrir les écoles où ils ont fermé leurs portes le plus tôt possible et sauver l'année scolaire.

En tant que chefs de file des soins de santé pour enfants, nous croyons que les écoles devraient être les dernières à fermer et les premières à ouvrir. Nous savons que les fermetures à long terme d'écoles peuvent nuire gravement à l'apprentissage, à la santé mentale et au développement des enfants. Les enfants qui sont les plus touchés par la perte de l'apprentissage en personne sont souvent aussi les plus à risque: les enfants issus de communautés racialisées, les familles à faible revenu, les enfants handicapés, les enfants atteints de maladie mentale et les enfants ayant des difficultés d'apprentissage.

Dans le même temps, nous reconnaissons pleinement que les écoles, avant tout, doivent être des environnements d'apprentissage sûrs. Nous savons depuis toujours que la plus grande menace pour la sécurité dans nos écoles vient de l'extérieur de leurs murs.

C'est pourquoi la Coalition pour la santé des enfants se joint à l'Association des hôpitaux de l'Ontario, à l'Association médicale de l'Ontario, à l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario et à d'autres pour demander au gouvernement de mettre en place des mesures améliorées pour inverser de toute urgence la tendance de la transmission communautaire et répondre aux crise des soins intensifs pour adultes, tout en protégeant mieux les enfants contre les effets néfastes globaux de la pandémie. Les mesures que nous préconisons immédiatement comprennent, sans toutefois s'y limiter:

  • Les mesures les plus strictes à mettre en place pour réduire la propagation de la communauté et inverser la tendance, y compris les jours de maladie payés pour les travailleurs essentiels.
  • Recentrer notre stratégie de vaccination sur la priorisation des travailleurs essentiels dans les quartiers sensibles, y compris les enseignants et les éducateurs de la petite enfance, les autres membres du personnel de l'éducation et les soignants d'enfants atteints de maladies graves ou de maladies chroniques.
  • Redoubler d'efforts pour garantir de solides stratégies de prévention et de contrôle des infections, en partenariat avec des tests, un traçage et une hiérarchisation robustes des communautés à risque élevé.
  • Mettre en place des soutiens pour minimiser l'impact négatif des fermetures d'écoles sur l'éducation, la santé et le bien-être de tous les enfants à travers le spectre socio-économique avec une lentille d'équité en santé.
  • Une campagne provinciale pour améliorer la confiance dans les vaccins et augmenter l'utilisation des vaccins COVID-19, en particulier pour ceux qui ont été touchés de manière disproportionnée.

Mettre fin à l'apprentissage en personne ne devrait être fait qu'en dernier recours et sera inefficace s'il n'est pas accompagné d'autres mesures plus strictes qui incluent des choses comme les jours de maladie payés pour les travailleurs essentiels, la fermeture des commerces de détail non essentiels et, si possible, l'envoi de tout le personnel. travailler à la maison.

Les parents, les soignants et les familles méritent un endroit sûr pour envoyer leurs enfants à l'école. Lorsque les écoles ferment, elles ont besoin de cette information dès que possible pour planifier en conséquence.

Le besoin d’agir est urgent. Si nous n'agissons pas rapidement pour protéger les écoles, les travailleurs de l'éducation et les étudiants, nous n'aurons peut-être d'autre choix que de faire face à une autre fermeture d'écoles à long terme, qui peut avoir des effets dévastateurs et à long terme sur les enfants, les jeunes et les familles.

- 30 -

À propos de la Coalition pour la santé des enfants: La Coalition pour la santé des enfants est un collectif croissant d'organisations de santé pour enfants, notamment le CHEO, le Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital, le SickKids, le McMaster Children's Hospital, le Children's Hospital - London Health Sciences Centre, le Children's Mental Health Ontario et Empowered Kids Ontario.

Dr Ronald Cohn, président et chef de la direction de l'Hospital for Sick Children

Julia Hanigsberg, présidente-directrice générale, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital

Alex Munter, président et chef de la direction, Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario

Bruce Squires, président, McMaster Children's Hospital et vice-président, Santé des femmes et des enfants, Hamilton Health Sciences

Jatinder Bains, vice-président des programmes de l'hôpital pour enfants et des femmes, London Health Sciences Centre

Jennifer Churchill, directrice générale, Empowered Kids Ontario

Kimberly Moran, chef de la direction, Santé mentale pour enfants Ontario

Pour plus d'information veuillez contacter:

Jessica Behnke, jbehnke@cmho.org, 647-400-9208

Kathleen Powderley, Kathleen@responsiblecomm.ca, 416-803-5597

0 Commentaires

Trackbacks ou Pingbacks

  1. Les écoles sont essentielles - Santé mentale pour enfants Ontario - […] Veuillez lire l'intégralité de la déclaration de la Coalition pour la santé des enfants […]
  2. Énoncé sur l'impact des fermetures d'écoles COVID-19 sur les enfants - Children First Canada - […] soutiennent l'appel de la Coalition pour la santé des enfants en faveur de mesures spécifiques et insistent pour qu'elles soient appliquées à tous…

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Passer au contenu