Trouvez un centre près de chez vous ... TROUVEZ DE L'AIDE

Un investissement accru dans la santé mentale des enfants et des adolescents arrive à un moment critique

0 commentaires

L'investissement d'aujourd'hui par le gouvernement de l'Ontario de 31 millions de dollars dans les services de santé mentale pour enfants et adolescents est une bonne nouvelle pour Santé mentale pour enfants Ontario et les familles que desservent près de 100 centres de santé mentale pour enfants et adolescents à travers l'Ontario.

« Nous sommes heureux que le gouvernement de l'Ontario reconnaisse que le secteur de la santé mentale des enfants et des adolescents déborde de demandes de services pour faire face à la liste d'attente avant la pandémie et à la crise des soins de santé mentale après la pandémie », a déclaré Kimberly Moran, directrice générale de Children's Mental Santé Ontario qui a pris la parole lors de l'annonce virtuelle. « L'engagement d'aujourd'hui à augmenter le financement des services communautaires de santé mentale aidera à répondre à une partie de la demande continue et croissante des familles à la recherche de traitements et de services de santé mentale et de toxicomanie modérés à complexes, ainsi qu'à soulager la pression sur nos hôpitaux.

Nous savons que les enfants et les jeunes de l'Ontario ont été profondément touchés par la pandémie. De nombreuses familles ressentent les effets d'une anxiété et d'un stress accrus. Pour certains, ces sentiments ont évolué vers des problèmes de santé mentale plus graves qui se traduisent par une demande plus élevée dans nos centres communautaires de santé mentale pour enfants et adolescents, et par une augmentation des visites et des admissions à l'hôpital dans nos hôpitaux pédiatriques. Nos enfants ne vont pas bien. L'impact de la pandémie sur les jeunes déjà marginalisés, y compris ceux des communautés à faible revenu, nordiques et éloignées, qui ont signalé une détérioration encore plus grave de leur santé mentale, est encore plus préoccupant.

« L'impact sur les enfants de l'isolement continu et des interruptions scolaires, combiné à un secteur des soins de santé mentale déjà surchargé et en sous-effectif, a créé d'énormes lacunes dans les familles qui accèdent facilement aux soins de santé mentale pour les enfants et les adolescents en Ontario et y accèdent facilement », ajoute Moran. « Une génération d'enfants est en danger.

Les obstacles à l'accès aux soins sont encore plus élevés pour les jeunes noirs, autochtones, racialisés et marginalisés. Les jeunes nous disent constamment qu'ils veulent choisir qui sont leurs conseillers et qu'ils veulent une plus grande diversité de professionnels de la santé mentale correspondant à leur identité.

Alors que l'Ontario se concentre sur une reprise de COVID-19, nous devons inclure la santé mentale, l'équité et le bien-être des enfants en tant que priorité en matière de soins de santé, d'éducation et économique. CMHO et ses fournisseurs de services de santé mentale et de toxicomanie pour enfants et adolescents sont impatients de travailler avec le gouvernement de l'Ontario et d'autres intervenants sur Feuille de route vers le bien-être dans le but d'améliorer les soins, de remédier aux inégalités, de simplifier l'accès au traitement et de réduire le temps d'attente avant que les familles ne reçoivent les soins de santé mentale dont elles ont besoin pour leur propre rétablissement.

0 Commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Passer au contenu