Trouvez un centre près de chez vous ... TROUVEZ DE L'AIDE

Réponse commune à la demande de conseil du premier ministre Ford sur les ouvertures d'écoles

0 commentaires

Le 27 mai, le premier ministre Ford a demandé conseil aux secteurs de la santé et de l'éducation sur la question de savoir s'il fallait rouvrir les écoles de l'Ontario. La table de consultation scientifique a cosigné cette réponse avec un large éventail de partenaires du système de santé de l'Ontario, y compris Santé mentale pour enfants Ontario.

28 mai 2021

Cher Premier Ford,

Merci pour votre demande de conseil. Nous pensons que vous vous posez la simple question de savoir si les écoles doivent rouvrir ou non. Nous nous sommes réunis pour examiner autant de preuves scientifiques que possible. Cette lettre vous offre nos meilleurs conseils. Nous reconnaissons que les décisions ultimes incombent au gouvernement, qui doit peser les risques et les avantages de contester les décisions pendant une pandémie. Merci pour votre leadership en ces temps très difficiles.

Un principe clair. Nous aimerions commencer nos conseils par un principe simple que nos organisations ont déclaré à plusieurs reprises : Les écoles devraient être le dernier secteur à fermer et le premier secteur à rouvrir. Les écoles jouent un rôle unique dans notre société et ne devraient pas être regroupées avec d'autres secteurs lors de l'examen des plans de réouverture. L'école est le travail essentiel des enfants de l'Ontario.

Les fermetures d'écoles créent des dommages importants. Alors que la pandémie augmentait, les fermetures d'écoles étaient une étape nécessaire pour maîtriser cette poussée. Cependant, les fermetures d'écoles créent des dommages. Les enquêtes montrent une détérioration substantielle de l'état de santé mentale chez les enfants et les jeunes pendant la pandémie. Cette détérioration est maintenant évidente sous la forme d'une augmentation du recours aux soins ambulatoires et des admissions à l'hôpital, surtout chez les enfants et les jeunes souffrant de troubles de l'alimentation. Nous croyons que ces indicateurs de santé mentale représentent la pointe de l'iceberg et que la santé mentale des enfants et des jeunes présentera d'importants défis à long terme au cours de notre rétablissement après la pandémie. Les fermetures d'écoles créent également des effets d'entraînement pour les enfants et leurs familles, car les avantages sociaux et économiques de l'éducation ne se réalisent pas. Ceux-ci comprennent des pertes de développement des compétences, des pertes de revenus à vie pour les Ontariens, des pertes de liens sociaux et, pour certains Ontariens, même des repas manqués et d'autres services de santé essentiels. Comme une grande partie de la pandémie, ces préjudices et avantages manqués sont inéquitables : ceux que la pandémie frappe le plus durement sont également les plus durement touchés par les fermetures d'écoles.

Faible impact à court terme. La modélisation de Science Table suggère que l'augmentation totale des cas qui résulteraient de la réouverture des écoles est faible. La plupart des bureaux de santé publique croient qu'ils peuvent atténuer et gérer ces augmentations dans leurs collectivités.

Rouvrir les écoles en région et gérer les risques. Les écoles peuvent rouvrir en toute sécurité sur une base régionale, sur les conseils du médecin-hygiéniste en chef, des médecins-hygiénistes locaux, des districts scolaires et des partenaires du système de santé. Les écoles qui rouvrent devraient maintenir vigoureusement leurs mesures de santé publique et s'appuyer sur les stratégies qu'elles ont déjà déployées pour limiter la propagation. Les parents joueront également un rôle important dans la limitation de la propagation en reconnaissant qu'une réouverture d'une école ne signifie aucun autre changement à l'ordre de séjour à domicile, tant qu'il reste en place. En faisant cette recommandation, nous supposons que le cadre de réouverture de la province se poursuivra comme annoncé et que les autres secteurs resteront fermés jusqu'à ce que le cadre de réouverture les ouvre.

Alors même que nous rouvrons les écoles, nous devons faire tout notre possible pour réduire la transmission du virus en dehors des écoles. La variante préoccupante B.1.617.2 présente une inconnue importante.  Pour remédier à cette incertitude, l'Ontario devrait garantir l'accès aux premières doses pour tous les Ontariens admissibles et accélérer les deuxièmes doses pour les personnes les plus vulnérables à la COVID, tout en gardant les autres secteurs fermés jusqu'à ce qu'ils soient rouverts par le cadre. Nous devons maintenir le nombre de cas suffisamment bas au cours des trois prochains mois pour assurer un retour à une scolarité cohérente en personne en septembre.

Regardez vers le long terme Un mois de cours en présentiel permettra aux écoles de renouer le contact avec les élèves. Mais cela ne suffit pas. L'été sera une période idéale pour rendre l'ensemble du système scolaire encore plus sûr en continuant d'améliorer la ventilation dans les bâtiments scolaires et en vaccinant les élèves. De plus, l'Ontario devrait maintenant commencer à élaborer des plans de rétablissement pour régler les problèmes de santé mentale, de santé et d'éducation à long terme découlant des fermetures d'écoles liées à la COVID-19. Cela nécessitera des investissements.

Nous reconnaissons que vous faites face à une décision difficile et – comme vous l'avez noté dans votre lettre – que la sécurité et la santé des Ontariens sont vos intérêts primordiaux. Nous croyons que l'Ontario peut rouvrir les écoles en toute sécurité sur une base régionale afin d'atténuer les dommages importants à court et à long terme résultant des fermetures d'écoles, tout en gérant le risque de transmission du virus dans ce secteur.

 

Table consultative scientifique de l'Ontario sur la COVID-19

Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario-Centre de traitement pour enfants d'Ottawa

The Hospital for Sick Children

Santé mentale pour enfants Ontario

Hôpital pour enfants McMaster

Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview

Hôpital pour enfants – LHSC

Association médicale de l'Ontario

Enfants autonomes Ontario

Alliance des pédiatres de l'Ontario

Conseil des médecins-hygiénistes de l'Ontario (au nom de tous les médecins-hygiénistes)

 

 

0 Commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Passer au contenu