Trouvez un centre près de chez vous ... TROUVEZ DE L'AIDE

L'Ontario a besoin de toute urgence d'une stratégie provinciale en matière d'alcool : secteurs de la santé et des services sociaux

0 commentaires

(Toronto, le 13 mai 2024) – Une coalition d'organismes de santé publique, de recherche et de défense des droits, ainsi que de santé mentale et de toxicomanie communautaires demandent à la province d'élaborer une stratégie provinciale globale en matière d'alcool pour promouvoir la santé et la sécurité de la population de l'Ontario.

Dans une lettre publiée aujourd'hui à la province, la coalition souligne que malgré les plans visant à introduire de l'alcool dans 8,500 XNUMX magasins supplémentaires à travers l'Ontario, y compris les dépanneurs, la province ne dispose pas d'un plan d'action coordonné pour réduire les méfaits de la consommation d'alcool.

Les méfaits liés à l’alcool coûtent à l’Ontario plus de 7 milliards de dollars par année, ce qui est plus élevé que les coûts des méfaits du tabac et des opioïdes réunis. Cela comprend une variété de problèmes de santé aigus et chroniques, dont plus de 200 maladies et blessures, et au moins neuf cancers.

La dernière fois que l'accès à l'alcool dans les magasins de détail a augmenté dans la province, le nombre de visites aux urgences attribuables à l'alcool a augmenté de plus de 24,000 XNUMX en deux ans. La coalition prévient qu’une nouvelle expansion des ventes d’alcool ne fera qu’aggraver la pression sur un système de santé déjà surchargé.

Les secteurs de la santé et des politiques sociales de l'Ontario ont réclamé à plusieurs reprises une stratégie provinciale en matière d'alcool. Le projet d'évaluation de la politique canadienne en matière d'alcool, qui compare l'alcool et d'autres domaines politiques à travers le pays, a donné à l'Ontario une note d'échec en 2023. Le mois dernier, le médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario a également recommandé que la province élabore une stratégie globale en matière d'alcool dans son rapport annuel 2024. .

Les Ontariens qui partagent des inquiétudes quant au manque de soutien face aux méfaits liés à l'alcool sont encouragés à visiter Alcool et santé.

La lettre et les éléments de preuve qui l'accompagnent peuvent être téléchargés ici.

Citations:
« Boire n’importe quel type d’alcool augmente le risque d’au moins 9 types de cancer différents. Plus de 40 % des Canadiens ne savent pas que la consommation d'alcool augmente le risque de cancer, et beaucoup ne réalisent pas qu'ils boivent des quantités dangereuses. Une stratégie en matière d’alcool fait partie intégrante de la réduction des méfaits liés à l’alcool, en particulier du risque de cancer, et de l’amélioration des résultats en matière de santé en Ontario. Kelly Masotti, vice-présidente – Plaidoyer, Société canadienne du cancer

« À mesure que l'accès à l'alcool augmente, il est important de veiller à ce que la santé des Ontariens demeure également une priorité. La création d’une stratégie globale en matière d’alcool minimisera l’impact négatif de l’alcool sur les personnes les plus à risque dans nos communautés. Camille Quenneville, directrice générale, Association canadienne pour la santé mentale, Ontario

« La province de l'Ontario a un choix à faire. Soit il œuvre à protéger la santé et le bien-être de ses citoyens et répond aux exigences de ses systèmes de santé surchargés, soit il défend les intérêts du lobby de l’alcool et des dépanneurs. Il ne peut pas faire les deux. Ian Culbert, directeur exécutif, Association canadienne de santé publique

« Les méfaits liés à l'alcool sont élevés en Ontario, et ils devraient augmenter dans les années à venir avec l'expansion de la disponibilité de l'alcool dans les points de vente au détail privés. Les coûts des méfaits de l’alcool dépassent de loin les revenus. Il est nécessaire d’assurer une coordination et un leadership au sein du gouvernement pour répondre le plus efficacement possible à ces préjudices. La meilleure façon d’y parvenir est de mettre en place une stratégie provinciale en matière d’alcool, élaborée en partenariat avec les intervenants de la santé publique et de la sécurité communautaire, et indépendante de l’industrie de l’alcool. Dre Leslie Buckley, chef du service de toxicomanie, Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)

« Les données indiquent que la consommation d’alcool est déjà l’une des principales causes de décès chez les jeunes. Avec l’augmentation de la disponibilité de l’alcool en Ontario, il est extrêmement important que cela s’accompagne d’investissements importants dans des mesures de réduction des méfaits, de l’éducation et d’une stratégie globale pour prévenir les risques pour la santé des enfants, des jeunes et des familles associés à la consommation d’alcool. Tatum Wilson, directeur général, Santé mentale pour enfants Ontario.

« Notre système de santé est en crise. Les familles affectées par l’alcool souffrent. Nous attendons avec impatience le jour où tous les gouvernements mesureront soigneusement la sécurité et le bien-être des personnes parallèlement aux intérêts commerciaux de l’industrie de l’alcool. Angie Hamilton, directrice exécutive, Families for Addiction Recovery.

« Il semble que de nos jours, tout soit une crise. À moins que le ciel ne tombe de façon imminente, personne n’y prête attention. Le problème de l’alcool est presque le contraire. C'est tellement omniprésent et ancré dans notre société que les aspects négatifs sont simplement considérés comme « normaux » et passés sous silence. Cependant, une fois le rideau levé, la science montre très clairement que des politiques efficaces en matière d’alcool permettent d’économiser de l’argent et de sauver des vies. Nous espérons que notre gouvernement suivra les meilleures preuves pour prévenir les dommages à court et à long terme en augmentant l’accès à l’alcool. Shannon Bourke, directrice des programmes régionaux et Dr Fawaad ​​Iqbal, Centre régional de cancérologie de Durham, Lakeridge Health

« Reconnaissant que l'alcool cause des dommages aux personnes et aux communautés partout en Ontario, l'Association pour la santé publique de l'Ontario (OPHA) soutient l'engagement du gouvernement de l'Ontario à fournir des ressources supplémentaires en faveur de la responsabilité sociale et des efforts de santé publique. La création d’une stratégie provinciale sur l’alcool en Ontario aiderait à orienter ce travail et bénéficierait à la santé et au bien-être de tous les Ontariens. Kevin Churchill, président du conseil d'administration, Association pour la santé publique de l'Ontario

« La RNAO milite depuis longtemps en faveur de politiques publiques qui préviennent et traitent les nombreux méfaits sanitaires et sociaux causés par la consommation d’alcool. Non seulement l’alcool est un cancérigène puissant connu ; il existe également un lien de causalité direct entre l’impact négatif de la consommation d’alcool et plus de 200 problèmes de santé supplémentaires. C’est pourquoi les infirmières réclament une stratégie provinciale en matière d’alcool fondée sur des données probantes. Le gouvernement ne peut pas fermer les yeux sur les dégâts provoqués par une politique irresponsable en matière d’alcool.» Dre Claudette Holloway, présidente, Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (RNAO)

À propos de la coalition
La lettre et les données probantes sont le résultat d'un effort de collaboration de 15 organisations fédérales et provinciales qui croient fermement que l'Ontario devrait s'engager dans une stratégie globale en matière d'alcool.

-30-

Pour plus d'informations, contactez:
Jennifer Ratcliff
Stratège principal, Communications
Association canadienne pour la santé mentale, Ontario
E: jratcliff@ontario.cmha.ca

Derniers Articles

0 Commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Passer au contenu